Maša Žvelc

//Maša Žvelc

Maša Žvelc

By |2019-01-06T16:55:15+00:00août 21st, 2018|Membre du Mois|Commentaires fermés sur Maša Žvelc

Maša Žvelc, PhD, est une psychothérapeute intégrative et une formatrice superviseur internationale integrative (IIPA) En 1998 elle obtient son diplôme de l’Université de Ljubjlana en Slovénie en Psychologie; en 2004 elle accomplit un master scientifique en psychologie Clinique et en 2017 elle accomplit un doctorat scientifique en psychologie. Pour son étude de doctorat elle faisait de la recherche sur les facteurs empêchants et aidants en supervision.

Elle a d’abord travaillé en tant que psychologue dans les prisons, ensuite pendant 5 ans à l’Hôpital Psychiatrique de Ljubljanan dans le centre de traitement des addictions à la drogue. En 2004 ensemble avec son mari Gregor elle a fondé l’Institut pour Psychothérapie et Conseil Intégratif à Ljubljana et elle est actuellement co-directrice de l’Institut. Elle conduit la foremation en Psychothérapie Intégrative et la formation en supervision relationnelle Intégrative, et pratique la psychothérapie et la supervision. Elle enseigne égalementl a psychothérapie Intégrative à l’Université de Ljubljana (à la Faculté de l’Education avec un programme d’Art Thérapie) et dans des Instituts de Psychothérapie à l’étranger.

Masa est également chercheuse. Horsmis la direction d’un doctorat de recherche en supervision elle a développé l’instrument psychodiagnostique pour mesurer les relations( un test Pictural sur la separation et l’individuation) Avec son mari elle a également adopté bon nombre d’instruments psychodiagnostiques de l’étranger à des fins Slovènes.

Elle est à la tête de l’édition du livre Slovène sur la psychothérapie, dans lequel la majorité des écoles de psychothérapie est présentée;, elle est co-auteure d’un manuel sur l’Education  Civique et l’Ethique pour les écoles primaires et elle est l’auteure de nombreux articles sur la psychologie, la psychothérapie et la supervision.

 

  • Comment es-tu entrée dans cette carrière?

Même avant de commencer mes études de psychologie, quand j’avais 19 ans, je savais que je voulais devenir Psychothérapeute. Je pense que les films de Woody Allen où il est sur le divan m’ont inspirés. Alors pendant mes études de psychologie, au début de mes vingts ans, j’allais déjà à tous les séminaires de psychothérapie qui avaient lieu à cette époque-là en Slovénie. Après mes études j’ai eu un job dans la prison et ensuite dans l’unité de Psychiatrie qui traitait les addictions aux drogues, et là j’ai eu l’opportunité de faire de la psychothérapie. A ce moment-là je me formais dans différentes écoles de psychothérapie. En 1999 Richard faisait un atelier avant le Congrès à Vienne (au 2ième Congrès Mondial de Psychothérapie) Je ne comprenais pas grand-chose quand il expliquait la théorie des méthodes relationnelles intégratives. Mais quand je le voyais travailler comme psychothérapeute avec un volontaire je sentais l’appréciation dans tout mon corps et je me suis dit: “ Voilà, c’est ça. C’est comme-ça que je veux travailler: gentiment et profondément”

  • Qu’est_ce que tu as le plus apprécié dans être une thérapeute?

Je crois que j’aime le plus quand il y a un contact profond entre moi et un client. Le contact qui me permet de voir l’âme du client dans ses yeux et en me fait sentir humble et complete en même temps. Les moments que Buber appelait “les rencontres I-Thou”

J’aime beaucoup aussi quand je vois que les clients vont mieux.

  • Nomme quelques personnes qui ont été influents dans ton approche de la thérapie

Mes enseignants les plus importants étaient/sont: Richard Erskine, Ken Evans, Joana Hewitt Evans et mon superviseur Slovène Branko Franzl. Mis à part eux  j’ai été beaucoup influencée par Leslie Greenberg et Dianna Fosha. J’apprécie aussi beaucoup le savoir que m’ont transmis Jeremy Safran et Christopher Muran: d’eux j’ai appris par leurs livres et vidéos, mais je ne les ai pas rencontré personellement.

  • Dis-moi une chose que la plupart des gens ne savent pas de toi

Les gens ne savent peut-être pas (bien-que j’aime en parler) que je fais beaucoup de choses en dehors de ma vie professionelle. J’aime être avec mes garçons adolescents. J’aime explorer des cultures différentes en voyageant. J’aime dancer et depuis huit ans je vais toutes les semaines en classe de danse orientale. Je vais régulièrement faire de la gym et adore aller en montagne, nager et tremper dans la mer en été. Je ne pourrais pas vivre sans livres. Je lis surtout des romans mais aussi des livres-documentaires sur l’histoire socio-politique. Quand j’étais plus jeune je chantais beaucoup. J’étais dans un groupe de musique de 12 (jeunes) femmes et en 1994 on a enregistré un CD de nos chansons.

Probablement la plupart des personnes ne connaissent pas le côté sombre que je possède aussi.

  • Comment être un thérapeute a influence tes relations en general?
  • Comment la formation IIPA t’a change en tant que personne?

Je pense pouvoir répondre aux deux questions à la fois. A la fois la formation et le travail de psychothérapie avec la supervision m’ont permis de me connaître mieux moi-même et de meiux comprendre les gens et les relations. J’ai affiné mon sens de moi-même et de l’autre; je peux très bien sentir le champ, l’atmosphère entre moi et l’autre et peux en être consciente et souvent savoir comment agir. Il y a des exceptions, mais avec l’aide de mon savoir et ma conscience grandissante ma vie et mes relations ont plus de qualité, donnent plus de satisfactions et aisance.

(Traduction: Lily Wessel)

About the Author: