Bibiana Martín Corcuera

//Bibiana Martín Corcuera

Bibiana Martín Corcuera

By |2019-01-06T16:51:23+00:00janvier 6th, 2019|Membre du Mois|0 Comments

Je suis diplômée de l’ Université Deusto en 1987 en Psychologie.

J’ai complété un Master en Santé Mentale et Techniques Psychothérapeutiques par la Fondation OMIE à l’Université Deusto en 1994.

En 2003 j’ai obtenu un Degré Officiel de Spécialiste en Psychologie Clinique du Ministère de l’Education, de la Culture et des Sports.

J’ai toujours été en lien avec le domaine de la santé dans des rôles différents : Psychologue Clinique et Assistante Psychiatrique, Technicienne en Soins Infantiles et Kindergarten, (En travaillant dans des Maisons de Soins, des Hôpitaux Généraux, Hôpitaux Psychiatriques et surtout dans une Communauté Thérapeutique: Hogar Izarra, dont le développement s’est fait en parallèle avec mon propre développement professionnel et celui de mes collègues).

J’ai participé à la Formation Avancée en Analyse Transactionnelle, en Psychodrame, Sociodrame et Sociométrie.

Je suis agrée en tant qu’Europsy et FEAP Psychothérapeute Reconnue depuis 2011.

Je suis une Psychothérapeute Intégrative Internationale Certifiée (CIIP)en 2009 en Slovénie, Formatuer et Superviseur sous tutorat (UT-IIPTS) par l’IIPA.

Membre du CSC, Comité des Normes et Certifications depuis 2013 à Belton Woods en Angleterre.

Membre du COP (Collège Officiel de Psychologues de Bizkaïa) AEP (Association Espagnole de Psychodrame), APPHAT (Association de Psychothérapies Humanistes et Analyse Transactionnelle) et IIPA (Association Internationale de Psychothérapie Intégrative=. Directrice de HOGAR IZARRA, Communauté Thérapeutique Intégrative pour personnes avec des Désordres Mentaux (Bilbao) dans laquelle je travaille depuis 1990.

  • Je mesure ton travail et contribution importants au Processus de Certification pour psychothérapeutes et conseillers de l’IIPA. Voudrais-tu nous raconter comment a été cette expérience pour toi ?

J’ai commencé cette expérience sans trop savoir où j’allais, mais avec le souhait d’être aventureuse et l’idée d’être utile à notre Association, en apportant les ressources personnelles que j’avais en main, et en saisissant la possibilité qui m’était donnée de continuer à apprendre des aspects personnels et professionnels que l’on ne trouve pas toujours dans les livres.

Cela a été une expérience révélatrice, j’admets que parfois cela a été épuisant et exigeant mais je ne le regrette absolument pas.

Cela m’a donné l’opportunité d’interagir avec des gens que je n’aurais probablement pas rencontré, même en venant aux Congrès.

La possibilité de travailler main dans la main et de modéliser sure des personnes avec une qualité professionnelle et humaine élevée qui ont investi beaucoup d’énergie et sagesse dans la création d’un rêve Humaniste.( des personnes comme Elena Guarella, Richard, Amaia, Sally, Thierry, Christine, Mario, Pepe, Elena Martin…j’aurais encore beaucoup de personnes à nommer, mais, toutes les personnes avec qui j’ai partagé un bout de ce chemin ont laissé une empreinte significative et sont une part de moi).

La possibilité d’être témoin et de partager la vulnérabilité, les lumières et les ombres que nous avons tous. Cela m’a permis de reconnaître et accepter ma propre vulnérabilité tout comme d’avoir une vision plus compréhensive et compassionnelle de l’autre, et du coup d’être plus disponible pour les autres.

  •  Comment former en IIPA t’a changé en tant que personne ?

Cela m’a permis de mieux me connaître, d’être plus consciente de moi et de l’autre et des dynamiques de groupe qui sont générées.

Cela m’a permis de m’identifier et surmonter des peurs qui limitaient mon développement personnel et professionnel, qui conditionnaient mes relations interpersonnelles, généraient de l’inconfort physique et émotionnel et m’ont fait sentir attachée à des chaînes invisibles qui limitaient ma liberté.

Etant une formatrice à l’internationale, où l’on peut contraster notre cadre de référence avec des personnes de cultures différentes, m’a aidé à développer une vision de l’être humain et du monde plus ouverte et globale.

Cela a été un plaisir d’expérimenter que (bien que préjugés et barrières) la communication authentique est possible au-delà des différences linguistiques.

A l’intérieur, en général, je me sens en paix, et capable de regarder des circonstances de vie douloureuses, qui, malheureusement ne disparaissent pas avec un sens de sérénité.

  • Nomme quelques personnes qui ont été influents dans votre approche de thérapie

Amaia Mauriz, Richard G. Erskine, Roberto de Inocencio, Concha de Diego et spécialement mes collègues de supervision et séminaires avec qui j’apprends à identifier mon propre style personnel et professionnel, respectant et validant la différence de chacun.

  • Raconte-moi une chose que la plupart des personnes ne savent pas de toi

Que j’ai besoin et que j’aime le contact avec la nature, que travailler au service des autres est comme un honneur (quand je le fais bénévolement et que je me sens pas utilisée).

Que j’aime toutes sortes de danses, la musique et la création des choses avec mes mains en étant en bonne compagnie, surtout avec ma famille et mes amis.

Que j’ai tendance à cultiver ma fantaisie comme une moyen de gérer, et faire des blagues m’amuse et donne de l’énergie, des blagues ou des jeux de mots, quand je suis entourée de gens avec qui je me sens confortable.

 

(Lily Wessel)

About the Author:

MD, CIIPTS, PTSTA, UKCP reg psychotherapist with a private practice in South West London

Leave A Comment