J’étais impliqué dans un dialogue aujourd’hui sur mon idée de Présence  Quand j’utilise le terme « Présence », je fais référence à la conscience intense interne du Psychothérapeute avec ses sensations corporelles, l’affect, les processus de pensées, les désires et ce que l’on n’aime pas : ceci constitue une conscience subite du Soi.

En même temps, la présence implique une conscience non jugeante de tous les instants de ce que le client fait, comment il conceptualise sa propre expérience, l’existence ou l’absence de sa tension physiologique, comment il gère l’affect, et son style de contact interpersonnel : tout ceci est couplé avec le savoir que le client peut devenir » Tout ce à qu’il aurait du devenir »

Paradoxalement, la Présence veut dire à la fois être centré, comme être décentré de Soi, de l’autre et notre contexte. Tout ceci se passe dans une fraction de seconde où nous oscillons entre contact interne et externe.

Merci de lire ceci. Je voudrais savoir comment toi tu expérimentes et utilises la « Présence »

Richard

PS: avec ce petit garçon : tout ce que nous avions tous les deux était notre « présence »